Gad Oyen avait raison de me tanner pour que j'ouvre un compte Twitter : c'est vraiment bien ! Donc, si vous aimez, vous pourrez lire ici quelques tranches de vies un peu plus orientées "Hello, World!" que "Hello, Avatar!".