Bien en a pris à Linden Labs d'ouvrir le code source du Viewer de Second Life. Mais qu'en est-il de la partie serveur ?

Il existe une alternative très prometteuse à Linden Labs : le projet OpenSimulator.


Bien qu'encore au stade de prototype, OpenSimulator est interressant à plus d'un titre car il s'agit d'un équivalent de la machinerie interne de Second Life côté serveur, mais Open Source et compatible avec le Viewer actuel.

Les avantages ?

J'ai rapidement examiné le code source, les avantages sautent aux yeux. Il est possible de :
  • Outrepasser la plupart des bridages de Second Life, dont la plupart sont imposés pour des raisons marketing (Nombre maximal de primitives, Surface maximum d'une ile...);
  • Maîtriser l'hébergement de son île à la manière d'un site Web, et de s'affranchir des tarifs exorbitants de Linden Labs;
  • Etendre, ou utiliser le moteur de physique de son choix;
  • Etendre, ou activer plusieurs langages et moteurs de scripting (aujourd'hui, C#, JScript et Java).
En bref, il est possible d'augmenter les capacités de son simulateur. A condition bien sûr d'aimer la programmation en C# et de se plonger dans l'architecture d'OpenSim...

Oui, mais...

Et celà peut être problématique pour la plupart des besoins :
  • Il n'y a pas de certitude quand à une éventuelle possibilité de connection de ces univers avec la plateforme de Linden Labs. Pas plus pour la carte que pour l'inventaire que pour les transactions. Ici ne nous interressent que la 3D et la simulation, pas (encore) le monopoly... A moins bien sûr de recréer tout de toute pièce.

Pour quoi faire ?

Et côté pratique qu'est ce que celà permettrait ?
  • La création d'intraverses au sein des entreprises ou des associations, comme pour un Intranet ou un portail;
  • Des possibilités d'hébergement multiples, imaginez le site d'un constructeur de maisons individuelles permettant d'agencer sa future maison avec sa propre plateforme utilisant le client de Second Life, mais un appareillage serveur customisé pour l'occasion ?
  • Le travail off-line à 100%, la portabilité d'un simulateur, ainsi que des possibilités de sauvegarde et de réplication.
Pour la partie technique, OpenSimulator est développé en C#, utilise la technologie .NET de Microsoft. Avant d'entendre grincer des dents, sachez que ça tourne aussi bien sur un PC sous Windows que sous Linux (avec Mono), et qu'il y'en a pour tout le monde.

Que manque-t-il ?

  • Mis à part la possibilité d'interconnecter ce metaverse avec celui de Linden Labs, il ne manque à OpenSimulator qu'une contribution accrue : il s'agit de donner un coup de mains à ces messieurs : à vos claviers !